9H00 - 19H00
LUNDI - VENDREDI
4 RUE JEAN SARRAZIN
69008 LYON
04 78 00 37 29
CONTACT@REATHLETIC.FR

Module complémentaire : syndrome douloureux rotulien : du diagnostic au retour sur le terrain

TARIF
395€
DUREE
1 jour
NB D’HEURES
8h
AGREMENTS
FIFPL*

RESUME

Module complémentaire: syndrome douloureux rotulien
L’objectif principal de ce module est de mieux comprendre la physiopathologie du syndrome douloureux rotulien et d’acquérir une méthodologie concrète de prise en réathlétisation dans le but d’amener son patient à pouvoir reprendre une activité physique et/ou sportive.
Ce module est orienté sur la méthodologie de la prise en charge du syndrome douloureux rotulien.

*formation susceptible d’être prise en charge par le FIFPL

DESCRIPTION DE LA FORMATION

Le syndrome douloureux rotulien (ou syndrome fémoro-patellaire) est responsable à lui seul de plus de 25% de la pathologie du genou du sportif. Son origine peut être primaire ou secondaire. En primaire, il touche principalement le sujet jeune et souvent sportif et dont le diagnostic pose à ce jour peu de problème mais dont la prise en charge reste complexe et délicate avec des résultats souvent décevants. En secondaire, il est souvent associé à des complications liées à une ligamentoplastie du ligament croisé antérieur.

Le syndrome douloureux rotulien (SDR) se caractérise par des douleurs antérieures de localisation rotulienne et/ou péri-rotulienne. Ces douleurs sont d’horaire mécanique survenant :
– en statique avec le signe du cinéma caractérisé par des douleurs antérieures du genou provoquées par la position assise prolongée et soulagées par l’extension.
– en dynamique avec des douleurs antérieures à la montée et descente d’escaliers, lors du redressement de la position accroupie et lors de la pratique sportive en flexion prolongée et/ou répétée (type ski alpin).

Elles sont uni- ou bilatérales et sont accompagnées :
– très souvent de craquements rotuliens lors du passage de la flexion à l’extension et inversement ou de sensations d’accrochage rotulien mal vécu par le patient.
– plus rarement d’épisodes de pseudo-blocages.

Dans une étude effectuée par le Centre Orthopédique Paul Santy, il a été mis en évidence chez les patients souffrant de SDR un déficit de force significatif du quadriceps en concentrique et en excentrique par rapport aux patients asymptomatiques. En revanche, aucune différence significative n’a été observée au niveau des ischio-jambiers.

Cette étude renforce donc l’hypothèse qu’un déficit de force aussi bien concentrique qu’excentrique du quadriceps intervient dans la physiopathologie du SDR et qu’un dépistage précoce de ce déficit est nécessaire (par le biais d’un test isocinétique) pour une prise en charge adaptée tant en rééducation qu’en réathlétisation.

DATES DES FORMATIONS

Les prochaines sessions de formation au module complémentaire (syndrome douloureux rotulien) auront lien dans notre centre de Lyon aux dates suivantes :

  • Mercredi 27 novembre 2019
  • Jeudi 23 janvier 2020
  • Jeudi 9 avril 2020
  • Jeudi 7 mai 2020

OBJECTIFS DE LA FORMATION

A l’issue de la formation syndrome douloureux rotulien, les stagiaires devront :

  • Savoir reconnaitre les signes fonctionnels pouvant orienter sur un SDR
  • Savoir orienter leur prise en charge en rééducation
  • Savoir orienter les objectifs de réathlétisation

PROGRAMME DETAILLÉ

Présentation de la physiopathologie du syndrome douloureux rotulien : (1H)

  • Démarche diagnostic
  • Principes thérapeutiques

Prise en charge en rééducation : (1H)

  • En rééducation classique
  • En iso cinétisme

Prise en charge en réathlétisation : (2H)

  • Théorie
  • Planification

Mise en pratique des exercices (4H)

DÉROULEMENT DE LA JOURNÉE

9h-10h : Physiopathologie du syndrome douloureux rotulien
10h-11h : Prise en charge en rééducation et place de l’iso cinétisme
11h-13h : Présentation théorique et planification de la prise en charge du SDR en réathlétisation
14h-18h : Mise en pratique individuelle

INTERVENANTS

Jean-Philippe Hager

Médecin du sport

Grégory Vigne,

Dr en Sciences du Sport

CONDITIONS DE RÉALISATION

  • Cette formation est dédiée aux professionnels du monde du sport et de la santé dûment diplômés
  • Elle nécessite des connaissances et compétences en matière d’anatomie, physiologie et biomécanique du sport, et ne peut à ce titre pas s’adresser à des étudiants n’ayant pas complété leur cursus
  • Les diplômes permettant l’accès à la formation sont : Kinésithérapie.