9H00 - 19H00
LUNDI - VENDREDI
4 RUE JEAN SARRAZIN
69008 LYON
04 78 00 37 29
CONTACT@REATHLETIC.FR

RE-COMMANDATION – MARS

Quel exercice pour quelle stimulation des ischios-jambiers ?

Les blessures aux ischio-jambiers représentent quasiment la moitié des lésions musculaires recensées du membre inférieur (48,4%). Le muscle le plus touché est le biceps femoris. A lui seul, il représente 11% des blessures musculaires de début de saison (Woods, 2002). Il s’agit du muscle le plus souvent touché en football. On constate un taux de récidive important dans l’année suivant la première lésion (12 à 33% de récidive).

L’entraînement des muscles doit être réalisé de manière spécifique en fonction du type d’activité pratiquée. En effet, les exercices peuvent être réalisés avec une flexion de hanche plus ou moins importante, en extension de hanche, avec rotation interne ou externe du fémur. Les exercices n’ont également pas la même sollicitation musculaire. En fonction du type de contraction recherchée (concentrique/excentrique), on privilégiera tel ou tels types d’exercices.

En chaîne fermée, l’exercice le plus sollicitant semble être le « Pont » avec les pieds sur un banc tandis qu’en chaîne ouverte, il s’agit de l’exercice du « Slide » en unipodal.

Concernant le niveau d’activation du biceps femoris et du demi-tendineux, les exercices à privilégier sont le « Slide » en unipodal et l’exercice en decubitus dorsal avec le Swissball entre le talon et les fessiers.

Il convient donc de bien choisir ses exercices en fonction des données établies dans la littérature scientifique grâce à l’EMG.