9H00 - 19H00
LUNDI - VENDREDI
4 RUE JEAN SARRAZIN
69008 LYON
04 78 00 37 29
CONTACT@REATHLETIC.FR

RE-COMMANDATION – JANVIER

Quels exercices de base pour quelle stimulation des muscles du tronc ?

Le « core stability » est un travail indispensable à tout entraînement. Il doit être planifié comme tout autres qualités physiques et doit bien évidemment être progressif.

Afin de clarifier quels exercices utiliser pour quel muscle du tronc, nous vous présentons la troisième et dernière partie de notre réflexion.

Cette troisième partie consiste à répondre à une dernière interrogation : l’utilisation d’exercices intégrés comparativement aux exercices isolés augmentent-il l’intensité du travail du rectus abdominis (grand droit), lower rectus abdominis (partie inférieure du grand droit), de l’obliquus abdominis (oblique) et des muscles érecteurs du rachis ?

L’étude de Saeterbakken en 2019, nous permet d’apporter des éléments de réponse. En effet, grâce à l’enregistrement EMG des groupes musculaires cités précédemment au cours d’exercices de base réalisés en isolés ou en intégrés, il a classifié les exercices en fonction de la contraction isométrique maximale volontaire. Il montre que la stimulation la plus intense est enregistrée lors d’exercice réalisés de manière isolée comparativement aux exercices intégrés, sur plan stable /instable, avec élastique ou non. En allant un peu plus loin dans la classification, les exercices intégrés réalisés avec une contrainte externe de type élastique sont plus intenses que ceux réalisés sur surface instable puis stable. Les muscles les plus sensibles à cette contrainte sont les érecteurs du rachis et les obliques.

Vous trouverez ci-contre les exercices utilisés pour cette étude.

Pour conclure sur l’aspect du renforcement des muscles du tronc, il est nécessaire de commencer par des exercices simples et isolés afin de limiter les phénomènes de compensation, pour ensuite les complexifier progressivement en utilisant des contraintes externes puis des surfaces instables en se rapprochant au plus près de l’activité.