9H00 - 19H00
LUNDI - VENDREDI
4 RUE JEAN SARRAZIN
69008 LYON
04 78 00 37 29
CONTACT@REATHLETIC.FR

RÉ-SULTAT GENOU – NOVEMBRE

Témoignage de Camille-Antoine WIART – 12 séances de réathlétisation genou

« Après une chute à ski en février 2018, j’ai dû me faire opérer du LCA gauche en avril de la même année par un chirurgien du centre orthopédique Paul Santy.

Après 6 mois de rééducation, j’ai passé un premier test isocinétique qui s’est avéré mauvais, je n’ai donc pas pu passer le test fonctionnel. J’ai continué mes séances pendant 3 mois avant de pouvoir les repasser. J’ai eu énormément de douleurs malgré mes séances de kinésithérapie. Je ne me sentais pas progresser et mon moral s’en faisait ressentir.

Le test fonctionnel K-STARTS a été pour moi une révélation car, en plus de la passation du test, j’ai pu parler avec la préparateur physique Ambre Benedetto, qui m’a parlé de réathlétisation et du bienfait que cela pourrait me procurer dans ma guérison. Jusque-là, je n’en avais pas spécialement entendu parler si ce n’est lors d’interview de sportifs de haut niveau donc je pensais que ces programmes n’étaient faits que pour les professionnels qui faisait du sport de manière intensive.

Après l’accord et les encouragements (pour me tourner vers cette solution) de mon médecin du sport,  j’ai pu commencer les séances. Lors de la première, j’ai passé le Test d’Aptitude à la Réathlétisation qui a révélé que j’avais besoin de 12 séances. J’ai pu les suivre avec Ambre, Meven LeGuen et Naomy Gabrielli, tous préparateurs physique experts en réathlétisation genou. Chaque séance était à la fois très complète (elles alliaient à la fois reconstruction musculaire, performance et reprise de la confiance en soi) mais également très organisée avec une partie échauffement, renforcement musculaire et travail dynamique.

Le professionnel en charge de la séance nous poussait chaque fois à aller au bout de nos limites, à sortir de notre zone de confort. C’était physiquement difficile mais tellement satisfaisant de pouvoir voir des évolutions de semaines en semaines. Nous étions suivis de manière individuelle en permanence puisque le préparateur physique nous donnait des indications sur notre posture mais nous encourageait aussi psychologiquement pour éviter d’avoir peur de se reblesser. A la fin de la séance, j’avais, chaque fois, une sensation de stabilité, de force musculaire et de confiance en mes appuis.

J’ai pu reprendre progressivement mon activité sportive (natation, vélo) et même si je n’ai jamais pu retrouver mon niveau d’avant la blessure (car je n’y ai pas consacré suffisamment de temps), j’ai été entièrement satisfait de toute la prise en charge au centre ATHLETIC. En effet, la proximité préparateur physique / client est très présente : pendant les séances, il y a un vrai temps de conseils pour éviter de se blesser, pour reprendre confiance en son genou, en soi. C’est primordial pour la récupération.

L’inconvénient reste l’absence de remboursement des séances, mais pour en avoir fait l’expérience, c’est un vrai investissement pour la santé.

Je vais d’ailleurs recontacter le centre, lorsque la crise sanitaire sera passée, car j’ai eu quelques problèmes de santé ces derniers mois qui m’ont fait perdre beaucoup de masse musculaire au niveau des membres inférieurs et je suis persuadé que la réathlétisation pourrait me permettre de retrouver une bonne condition physique.

Faire des séances de réathlétisation est un vrai gain de temps dans son parcours post-opératoire après chirurgie du LCA et c’est dommage que cela ne soit pas plus expliqué par les chirurgiens. »