9H00 - 19H00
LUNDI - VENDREDI
4 RUE JEAN SARRAZIN
69008 LYON
04 78 00 37 29
CONTACT@REATHLETIC.FR

La réathlétisation

Terme utilisé depuis peu de temps, la réathlétisation fait partie intégrante des discours des entraîneurs, préparateurs physiques, kinésithérapeutes et chirurgiens. Mais, qu’est-ce que la réathlétisation ? Comment la réathlétisation se distingue de la rééducation ? Et comment l’expertise de la société ATHLETIC, au travers de sa marque REATHLETIC®, peut vous permettre de reprendre le sport dans les meilleures conditions ? Nous vous disons tout sur la réathlétisation, cette phase indispensable pour recouvrer efficacement sa condition physique après une blessure.

ORIGINE DE LA REATHLETISATION :
DES PATHOLOGIES IMPACTANT LA REPRISE DU SPORT

La réathlétisation : une étape dédiée au sportif blessé

La réathlétisation est née du constat qu’après une blessure, et malgré un traitement médical optimal, une majorité de patients ne recouvre pas ses capacités physiques initiales. En effet, qu’elle que soit la pathologie, un patient qui a subi une blessure est plus « à risque » :

  • Hausse du risque d’une nouvelle blessure
  • Difficulté à récupérer les fonctionnalités de l’articulation ou du muscle lésé
  • De manière générale, difficulté à revenir au sport au niveau de pratique initial

Des blessures liées au sport, touchant principalement les membres inférieurs

La réathlétisation concerne tous les sportifs blessés, qu’ils soient amateurs ou professionnels et qu’elle que soit leur pathologie. Voici les situations les plus fréquentes :

  • 65% des blessures ont lieu lors des activités de loisirs dont 32% lors de la pratique sportive1
  • Les sports de balle et de neige représentent, à eux seuls, 85% des accidents1
  • Les traumatismes liés au sport concernent principalement le membre inférieur (53.4%)2
  • 64% des blessures concernent les articulations2
  • 39,7% des blessures concernent le genou2

La reprise du sport après une blessure au genou

Concernant le genou – blessure orthopédique la plus fréquente – la reconstruction du ligament croisé antérieur (LCA) est une des procédures orthopédiques les plus couramment pratiquées3.

En France, les sports de pivot/contact (football, handball, basket, rugby….), entraînent jusqu’à 40 000 ruptures du ligament croisé antérieur par an4. On parle de rupture du LCA qui conduit souvent à une intervention chirurgicale appelée ligamentoplastie.

De plus, on considère qu’une procédure de reconstruction du LCA est un succès en cas de :

  • faible taux de ré-opération
  • récupération de la fonction physiologique du genou
  • capacité à revenir au sport au niveau de pratique initial4.

Dans les faits, seulement 65% des patients après ligamentoplastie du genou reprennent une activité sportive, et jusqu’à 25% des patients connaissent une deuxième rupture5.

Pour un retour au sport dans les meilleures conditions et afin d’éviter une récidive, le patient doit suivre 2 phases, toutes les deux considérées comme 2 passages obligés :

  • la rééducation
  • la réathlétisation

REEDUCATION ET REATHLETISATION : 2 ETAPES DISTINCTES ET INDISPENSABLES

Après une blessure et une chirurgie, le sportif va vite vouloir reprendre ses activités physiques. Mais, pour optimiser le retour au sport, il faut que la chirurgie soit suivie d’une phase de rééducation puis d’une phase de réathlétisation.

La rééducation, consiste à récupérer la fonctionnalité de l’articulation ou du muscle lésé. Le masseur-kinésithérapeute a pour objectif de « guérir » le patient, en le faisant passer à un statut « non-pathologique ». Concrètement, la rééducation permet au patient d’accomplir à nouveau les actes de la vie quotidienne : marcher, solliciter le membre lésé, conduire…

C’est la réathlétisation qui a pour objectif le retour au sport, au même niveau de pratique initial. Elle est peut-être menée par le masseur-kinésithérapeute, et / ou le préparateur physique. Elle est spécifique selon le sport pratiqué par le patient. C’est une étape indispensable, après la rééducation et avant la reprise de la compétition sportive.

UNE REPRISE DU SPORT OPTIMALE AVEC LA REATHLETISATION

Pendant la période d’immobilisation et/ou de rééducation du membre lésé, les qualités athlétiques globales régressent car elles ne sont plus stimulées. De plus, même si la fonctionnalité de l’articulation est restaurée, celle-ci n’a pas pour autant nécessairement été remise en situation globale.

La réathlétisation est donc la phase essentielle qui survient dès la fin de la rééducation pour accompagner le sportif vers une reprise complète de son activité sportive. A la fin de la rééducation, et avec l’accord du médecin, cette phase va permettre de :

  • Solliciter de nouveau l’articulation dans le contexte global de la pratique
  • Récupérer le potentiel physique nécessaire à l’activité physique et sportive
  • Lever l’inhibition physique et psychologique liée à la blessure.

Une réathlétisation bien conduite permet d’une part de potentialiser la qualité du travail de rééducation et d’autre part de réduire le risque de récidive de blessures. Cette phase est incontournable après une blessure, aussi bien pour le sportif professionnel que pour le sportif amateur, pour faciliter le retour au sport.

L’étape de réathlétisation intervient à des moments distincts selon la pathologie du patient et sa capacité à mener à bien sa rééducation. Elle doit être menée après accord du médecin chargé du suivi du patient. A titre d’exemple, la phase de réathlétisation débute après :

  • 4 mois et demi post-opératoire pour une opération du ligament croisé antérieur du genou
  • 3 mois pour une butée antérieure de l’épaule.

LA REATHLETISATION DE HAUT NIVEAU REATHLETIC®

La marque REATHLETIC® est née du constat qu’il y a un manque indéniable entre la fin de la rééducation et la reprise d’une activité sportive. Les récidives de blessure étant malheureusement beaucoup trop nombreuses.

C’est pour cela que notre comité scientifique étudie, chaque année, des milliers de données, liées à la réathlétisation des sportifs et la prévention des blessures, pour :

  • Définir des protocoles de réathlétisation par pathologie
  • Former les professionnels du sport et de la santé, à la réathlétisation
  • Proposer des séances de réathlétisation aux sportifs amateurs et professionnels dans notre Centre de Lyon, équipé d’installations haut de gamme.

Nous travaillons en étroite collaboration avec le centre orthopédique Paul Santy à Lyon, qui assure une supervision médicale d’excellence. Le Centre orthopédique Paul Santy fait partie des 49 centres médicaux d’excellence accrédités par la FIFA, dans le monde entier – le seul établissement accrédité en France.

Ainsi, chaque année, REATHLETIC® :

  • Etudie plus de 1 200 genoux opérés
  • Pratique plus de 1 500 tests fonctionnels K-STARTS
  • Dispense plus de 1 800 séances de réathlétisation par des préparateurs physique experts en réathlétisation.

Parmi les différents protocoles que nous mettons en œuvre, notre test fonctionnel du genou K-STARTS (Knee-SanTy Athletic Return To Sport), qui regroupe un ensemble de 7 tests validés, a fait l’objet d’une publication scientifique en 2018 (voir la publication scientifique) et d’une récompense aux SISK AWARDS en 2019.

La réathlétisation du sportif professionnel

Nous proposons à chaque sportif professionnel un protocole de réathlétisation individualisé et un suivi scientifique. Un seul objectif : le retour à l’excellence sportive dans les délais les plus courts possibles.

En effet, pour les sportifs professionnels, la réathlétisation nécessite une prise en charge individualisée et quotidienne. A l’heure actuelle, les structures professionnelles (clubs, fédérations…) ont souvent des difficultés logistiques dans la mise en œuvre de ce travail par manque de créneaux et/ou d’effectifs spécifiquement dédiés à la réathlétisation. REATHLETIC® comble ce manque en externalisant cette phase grâce à des protocoles de réathlétisation performants et adaptés qui seront évolutifs. L’objectif commun est de permettre au sportif de réintégrer l’entrainement (return to train) pour pouvoir ensuite reprendre sa discipline au niveau initial (return to play).

Les travaux REATHLETIC® permettent d’identifier l’importance des enjeux et les contraintes spécifiques de chaque sportif professionnel qui est pris en charge individuellement par un préparateur physique. Ce travail personnalisé permet une récupération rapide et pérenne des qualités athlétiques nécessaires à la reprise de la compétition sportive.

Nous avons pu suivre de nombreux sportifs professionnels, de différentes disciplines (ski, football, basketball, cyclisme, handball, patinage de vitesse, rugby, moto enduro, danseur, trail…) afin de leur permettre un retour au sport optimal. Par exemple, nos préparateurs physiques de Lyon ont accompagné le retour à la compétition de :

  • Nabil Fékir – Football
  • Véronique PIERRON – Patinage de vitesse
  • Cheikh DIABATE – Football
  • Kenny GRANT – Basketball
  • Jean Frédéric CHAPUIS – Ski Cross
  • Rémy VERCOUTRE – Football
  • Marc Antoine PELLIN – Basketball
  • Federica BRIGNONE – Ski alpin
  • Landry NGUEMO – Football
  • Steed TCHICAMBOUD – Basketball
  • Nicolas RAFFORT – Ski alpin
  • Zacharia NDIAYE – Handball
  • Thierry HUPOND – Cyclisme
  • Yohan CLAREY – Ski alpin
  • Fabien ANTOLINOS – Trail & Ultra Trail
  • Mathias BELLINO – Moto Enduro

La réathlétisation du sportif amateur

Notre expérience et nos études scientifiques des membres inférieurs et supérieurs, nous prouvent chaque jour que les sportifs amateurs sous-estiment généralement la phase de réathlétisation, tant pour la qualité de la reprise de l’entrainement que pour la prévention des récidives de blessures.

Avec REATHLETIC®, à Lyon, les sportifs amateurs bénéficient des mêmes infrastructures et du même savoir-faire que les sportifs professionnels avec :

  • Des tests fonctionnels pour apprécier le contrôle neuromusculaire du membre concerné lors de la réalisation des mouvements dynamiques. Ces tests viennent en complément des tests cliniques et isocinétiques destinés à évaluer les capacités neuromusculaires.
  • Des protocoles de réathlétisation qui ont pour objectif de préparer la reprise de l’activité sportive dans les meilleures conditions en permettant de :
    • Récupérer le potentiel physique nécessaire à l’activité
    • Lever l’inhibition physique et psychologique liée à la blessure
    • Solliciter de nouveau l’articulation dans le contexte spécifique de la pratique.

Pour accompagner la réathlétisation des sportifs amateurs, les préparateurs physiques de notre centre de Lyon proposent des séances collectives ou des stages :

  • Lors des séances collectives, les prises en charge restent individuelles par groupe de 6 personnes maximum animées par un préparateur physique spécialisé.
  • Nos stages de réathlétisation d’une journée, incluent 2 séances de réathlétisation qui vous permettront de repartir avec un programme de réathlétisation adapté afin de poursuivre votre réathlétisation de manière autonome.

Des sportifs amateurs, qui ont suivi des séances de réathlétisation, témoignent :

  • « J’ai pu voir ma progression très rapidement : j’arrivais à faire des appuis jusque-là impossibles pour moi (…)»
  • « Au terme de ces séances, j’ai pu reprendre mon activité sportive sans gêne ni douleur (…) »
  • « Tout était contrôlé par un préparateur physique compétent, présent à chaque étape (…) »

Les formations à la réathlétisation pour le professionnels de la santé et du sport

Experts en réathlétisation depuis de nombreuses années, nous formons régulièrement les professionnels de la santé et du sport – kinésithérapeutes, entraîneurs, préparateurs physiques, coachs sportifs – aux bonnes pratiques de la réathlétisation.

Nos programmes de formation à la réathlétisation sont définis en fonction de :

  • Nos activités de Recherche & Développement en réathlétisation
  • Nos séances de réathlétisation dispensées aux sportifs amateurs et professionnels dans notre centre de Lyon
  • L’analyse des données collectées lors de ces séances de réathlétisation

Les professionnels formés par nos équipes bénéficient de la labellisation REATHLETIC® et peuvent accéder :

  • Aux statistiques de notre laboratoire
  • A notre bibliothèque d’exercices de réathlétisation
  • A nos planifications-type

Afin de répondre aux maximum aux attentes et besoins des professionnels du sport et de la santé, nous délivrons nos formations à Lyon mais également dans différents lieux dédiés comme à Lille, Clairefontaine, Capbreton… – n’hésitez pas à suivre notre calendrier de formations.

Bibliographie :

  • 1- Assurance accidents de la LAA 2002
  • 2- Rechik, V., Lindsay, M., Nowak, A. Sport et santé : les blessures chez les sportifs. Université de Genève, Suisse. 2007.
  • 3- Gianotti SM, Marshall SW, Hume PA, Bunt L. Incidence of anterior cruciate ligament injury and
    other knee ligament injuries: A national population-based study. J Sci Med Sport. 2009;12(6):622-
    627.
  • 4- Mihelic R, Jurdana H, Jotanovic Z, Madjarevic T, Tudor A. Long-term results of anterior cruciate
    ligament reconstruction: a comparison with non-operative treatment with a follow-up of 17–20
    years. Int Orthop. 2011;35(7):1093-1097.
  • 5- http://www.atih.sante.fr/ [accessed 27 November 2013] 5/ Wiggins AJ, Grandhi RK, Schneider DK, Stanfield D, Webster KE, Myer GD. Risk of Secondary Injury in Younger Athletes After Anterior Cruciate Ligament Reconstruction. Am J Sports Med.2016;44:1861-1876.