9H00 - 19H00
LUNDI - VENDREDI
4 RUE JEAN SARRAZIN
69008 LYON
04 78 00 37 29
CONTACT@REATHLETIC.FR

RE-ATHLETISATION DE A À Z #9 – ABÉCÉDAIRE : C’EST QUOI ?

Adducteurs de hanche : Cinq muscles composent le groupe des adducteurs (grand adducteur, long adducteur, court adducteur, pectiné et gracile). Ils sont situés dans la loge médiale de la cuisse. Ils jouent un rôle dans l’adduction de hanche, l’extension de hanche (lorsque celle-ci est en flexion) et le gracile joue un rôle de stabilisateur du genou.

Image de Pierre Debraux

Biceps femoral : Il appartient au groupe musculaire des ischio-jambiers. Il est composé de deux faisceaux (un long et un court).  Il permet l’extension de hanche, et lorsque le genou est fléchi, il permet la flexion et la rotation latérale de la jambe. Il s’agit d’un muscle particulièrement touché par les lésions musculaires. La plus petite longueur fasciculaire du biceps fémoral comparée au semi-tendineux le rend moins capable de résister lors de la phase finale excentrique du cycle de course. Par conséquent, lorsque le semi-tendineux est atteint, il fragilise le biceps fémoral dans les activités de courses à très haute intensité. Un travail de force excentrique sur toute l’amplitude de ce muscle est donc prépondérant tout en portant une attention posturale particulière à maîtriser la rotation externe du pied pour ne pas augmenter la contrainte biomécanique sur ce muscle.

Counter mouvement jump (CMJ) : Il s’agit d’un saut vertical, souvent utilisé pour évaluer la puissance du membre du membre inférieur. Son utilisation parait donc intéressante en réathlétisation comme exercice de base dans le travail pliométrique.

Dorsiflexion : Elle correspond à une flexion dorsale du pied. Son utilisation en réathlétisation va permettre d’agir sur différents éléments distincts. Le premier élément est la mobilisation du vaste médial permettant un verrouillage complet du genou lors d’un travail en CCO sur leg extension. La deuxième chose est la mobilisation de la cheville qui permet d’agir sur les muscles de la loge antérieure (tibial antérieur, long extenseur des orteils, long extenseur de l’hallux et le troisième fibulaire) et latérale (long et court fibulaire). Ces actions permettent d’agir en prophylaxie sur les entorses de cheville du ligament latéral externe, de l’aponévrosite plantaire, tendinite du tendon d’achille et la périostite tibiale mais également d’optimiser la qualité de la course à pied.