9H00 - 19H00
LUNDI - VENDREDI
4 RUE JEAN SARRAZIN
69008 LYON
04 78 00 37 29
CONTACT@REATHLETIC.FR

RE-FLEXION #7

Au cours de ces derniers mois, le comité scientifique a travaillé à l’élaboration d’un protocole spécifique de prise en charge en réathlétisation du syndrome douloureux rotulien (SDR). En fonction des déficits constatés, le protocole se déroule majoritairement sur 8 à 12 séances. L’objectif est de permettre aux praticiens de franchir le cap douloureux lors d’exercices fonctionnels simples afin d’accompagner leur patient dans un premier temps à la reprise de leurs activités quotidiennes pour, dans un second temps, envisager une reprise progressive de leur activité sportive.

Le syndrome douloureux rotulien (ou syndrome fémoro-patellaire) est responsable à lui seul de plus de 25% de la pathologie du genou du sportif. Son origine peut être primaire ou secondaire. En primaire, il touche principalement le sujet jeune et souvent sportif et dont le diagnostic pose à ce jour peu de problème mais dont la prise en charge reste complexe et délicate avec des résultats souvent décevants. En secondaire, il est souvent associé à des complications liées à une ligamentoplastie du ligament croisé antérieur. Le travail du comité scientifique vient donc naturellement compléter les protocoles de prise en charge post ligamentoplastie du LCA. En effet, le SDR est une des complications possibles de ce type de chirurgie (Sachs, 1989). Il peut affecter jusqu’à 50% des genoux plus de deux ans après l’opération et jusqu’à 1/3 pour les greffes par ischio-jambiers (Li, 2011). Le SDR reste donc une problématique actuelle dans la prise en charge en rééducation d’une ligamentoplastie du LCA.

En parallèle, le comité scientifique continue son travail sur la validation du K-STARTS (en cours de révision chez l’éditeur) ainsi que sur l’évaluation scientifique du test fonctionnel de l’épaule par l’intermédiaire de nouveaux protocoles.