9H00 - 19H00
LUNDI - VENDREDI
4 RUE JEAN SARRAZIN
69008 LYON
04 78 00 37 29
CONTACT@REATHLETIC.FR

RE-COMMANDATION #7 – Intérêt du travail de coordination motrice

Lors des principales activités de pivots/contacts, les joueurs doivent se déplacer sur un terrain en tenant compte de situations dites « ouvertes » comprenant les adversaires, les partenaires et le ballon.  La qualité d’agilité semble apparaître comme qualité essentielle à la pratique du sport notamment à haut niveau. L’agilité peut être définie comme un mouvement rapide du corps entier avec changement de vitesse ou de direction en réponse à un stimulus. Selon le modèle de Sheppard (2006), l’agilité intègre une composante cognitive et une composante physique. La composante physique repose sur la vitesse linéaire du sujet, sa réactivité, ses qualités musculaires, sa technique et certaines caractéristiques anthropométriques. La qualité de proprioception en statique et en dynamique complète ses facultés.

Pour améliorer son agilité, il convient, en parallèle du travail de renforcement musculaire, de mettre en place en place des exercices dynamiques pluri-articulaires afin de se rapprocher au mieux de la pratique sportive. Cependant, les mouvements réalisés lors de son activité sont complexes et  nécessite une décomposition. Ce travail de simplification permet de recréer progressivement un schéma moteur efficient.

Pour cela, nous avons à notre disposition du petit matériel tel que les steps, les cerceaux, l’échelle de rythme,…

Lors de la mise  en place de nos exercices, l’important va être de planifier les exercices en maîtrisant leur complexification pour se rapprocher progressivement des mouvements spécifiques de l’activité pratiquée.

L’avantage de ce travail de pliométrie horizontale, outre le fait de développer son habileté motrice, est de favoriser l’activation des fibres rapides et donc de réduire le délai d’activation musculaire.